chiffres

 

   Aujourd'hui, les résultats de zhomme sont arrivés et c'est encore pire que la première fois. Il y a une infection , ils ne savent pas à quoi elle est due, ils ne savent pas non plus si ils vont pouvoir l'arrêter et... Tout ceci repousse encore la FIV mais il y a peut-être un point positif : si tout était lié à cette infection et s'ils arrivaient à l'éradiquer, ils pourraient oublier toute cette histoire et retrouver tous les deux une fécondité normale. En effet, le nombre de spermatozoïdes a chuté mais aussi la mobilité de ces derniers. Le pH a augmenté, le taux d'anomalies aussi. Il n'y a même pas 5% de zozos vivants. Et sur ces 5%, la plupart sont anormaux...

Ça explique au moins pourquoi elle n'est pas retombée enceinte... Ce n'était pas dû aux Chlamydiae, ils sont absents chez zhomme aussi.

Vont-ils trouver un traitement qui fonctionne? L'infection n'est-elle que passagère?

Il devient de plus en plus dur de garder espoir. Il lui est impossible d'aller travailler, de se retrouver entourée d'enfants, aussi anormaux soient-ils. Elle ne peut pas demander à une mère comment s'est déroulée sa grossesse, elle ne peut pas lui demander comment était son enfant quand il était bébé...Si elle fond en larmes à chaque question alors que pour les parents c'est déjà dur d'être là, il va y avoir de sacrés problèmes... Même si elle se contente d'étudier ses dossiers, elle va y lire les mots "grossesse" et "enfant" toutes les trente secondes... En plus, son directeur a prévu de l'envoyer en mission. Son contenu: faire le tour des crèches...
Ben bien sûr, et puis quoi encore? Les maternités? Il ne veut décidément vraiment pas comprendre...

Heureusement, le rendez-vous avec super nouveau gygy approche! Ils vont attendre des heures dans un couloir mais tout ceci aura valu le coup. A écouter les autres femmes dans son cas et vivant dans la même ville qu'elle, c'est un faiseur de miracles. En sortant de son bureau, elle a envie d'y croire.
  Déjà, il a compris qu'il ne fallait pas essayer de lui sortir le baratin habituel et qu'il avait plutôt intérêt à l'écouter avant de dire quoique ce soit. Il a confirmé que les résultats catastrophiques du spermogramme de l'homme pouvaient être liés à l'infection. Cependant, comme il n'y avait aucun germe dans l'éjaculat, l'infection étant caractérisée uniquement par la présence de leucocytes (des globules blancs dont la présence en gros nombre montre un état infectieux), elle n'était sûrement que passagère et partira donc toute seule. Zhomme ne ressentant aucun problème de prostate, il est peu probable qu'elle soit profonde et donc, impossible à éradiquer. Il prescrit un autre spermogramme pour vérifier.
Quant à elle, il va tout de suite lui prescrire un bilan thrombotique, sans même qu'elle ait à lui demander. Ce nouveau gygy, avec ses fausses couches précédentes, s'étonne même que ce ne soit pas déjà fait. Aurait-elle enfin trouvé la perle rare? Celui qui écoute les gens, qui prend le temps de leur expliquer les choses? Qui fait les choses dans l'ordre? Il ne parle pas de FIV en tout cas, il espère comme eux de beaux résultats pour zhomme.

Sa conclusion générale? Il lui promet qu'elle va être enceinte et accoucher, le délai restant la grande inconnue...Il est même tellement optimiste quant à sa fertilité qu'il a peur qu'elle tombe enceinte avant la fin du bilan et que ça finisse encore en fausse couche. En effet, selon lui, elle est plutôt hyper fertile étant donné le peu de zozos capables d'être fécondants. Avec trois grossesses, il appellerait même cela un miracle.

Infos ou intox, elle n'en sait rien mais ça remonte le moral!